Carte santé à microprocesseur et dossiers médicaux des québécois : Le débat sur l’informatisation est ouvert

Québec, le 26 avril 2001

Le mercredi 9 mai prochain, à Montréal, aura lieu un important colloque sur les enjeux de l’informatisation des dossiers de santé des Québécoises et des Québécois. Ce colloque est organisé par la Commission d’accès à l’information du Québec et le Centre de bioéthique de l’Institut de recherches cliniques de Montréal.  « Il s’agit là d’un moment privilégié pour ouvrir le débat sur cette problématique qui, d’une façon ou de l’autre, touchera l’ensemble de nos concitoyens. Nous avons le devoir de nous interroger collectivement sur cette nouvelle réalité et d’y trouver des solutions viables et respectueuses de la population du Québec », ont indiqué la présidente de la Commission, madame Jennifer Stoddart et le directeur général du Centre, monsieur David Roy.

Carte santé, télémédecine, dossier patient partageable, entrepôt de données, biométrie, inforoute, voilà autant de technologies qui soulèvent des enjeux de taille sur les plans social, légal et éthique notamment au regard de la protection de renseignements personnels et de la vie privée des gens. Les représentant(e)s des groupes et des organismes présents auront la possibilité d’exprimer leurs besoins et leurs attentes en ce qui concerne l’informatisation et la circulation d’informations à l’intérieur ou à l’extérieur du système de santé et de services sociaux.

Des spécialistes feront également le point sur l’informatisation actuelle du réseau sociosanitaire québécois et canadien. Ils traiteront particulièrement des dossiers patients et usagers ainsi que des débats que suscite le développement technologique.

Près de 130 personnes, dont des acteurs majeurs du réseau de la santé et des services sociaux, des spécialistes en informatique, des représentants des milieux gouvernementaux, communautaires, économiques et des médias auront l’occasion de discuter des principaux enjeux entourant l’introduction progressive de ces nouvelles technologies.

Au sortir du colloque, plusieurs enjeux fondamentaux auront été soulevés par les participants de même que les meilleurs moyens pour y répondre.

«‚ Les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans nos vies. Il s’agit maintenant de nous assurer qu’elles seront bien utilisées dans ce secteur crucial qu’est la dispensation des soins de santé et des services sociaux. Nous devons surtout faire en sorte que ces nouvelles technologies soient utilisées dans le respect des droits fondamentaux des citoyens particulièrement au chapitre de la protection de renseignements personnels et de la vie privée des gens », ont conclu madame Stoddart et monsieur Roy.

Madame Anne-Marie Dussault, journaliste et animatrice bien connue, agira comme modératrice tout au long du colloque.

Le programme officiel de l’événement est disponible sur les sites respectifs de la Commission d’accès à l’information et du Centre de bioéthique de l’Institut de recherches cliniques de Montréal aux adresses suivantes :

http://www.cai.gouv.qc.ca
http://www.ircm.qc.ca/bioethique/francais/telesante/forum.html

Source: Maurice Carrier
Responsable des communications
E-Mail : Cai.Communications@cai.gouv.qc.ca