Biométrie

La constitution de banques de caractéristiques biométriques

L’article 45 de la Loi sur les technologies de l’information initie une nouvelle obligation pour les organisations qui souhaitent utiliser la biométrie et constituer une banque de mesures ou de caractéristiques biométriques. Ces organisations doivent, préalablement à la création d’une telle banque, divulguer cette création à la Commission. De même, les banques existantes en opération ou non doivent aussi être signalées à la Commission.

Les types de biométrie

Les systèmes biométriques sont généralement classés par l’industrie dans deux grandes catégories : la biométrie morphologique ou physiologique et la biométrie comportementale.
La biométrie morphologique est basée sur l’identification de traits physiques particuliers qui, pour toute personne, sont uniques et permanents. Cette catégorie regroupe la reconnaissance des empreintes digitales, de la forme de la main, de la forme du visage, de la rétine et de l’iris de l’œil.
La biométrie comportementale , quant à elle, se base sur l’analyse de certains comportements d’une personne comme le tracé de sa signature, l’empreinte de sa voix, sa démarche et sa façon de taper sur un clavier.